nos programmesAldo Romano, Il Camino (Le Chemin)

Aldo Romano, Il Camino (Le Chemin)

Dans mon souvenir, ma première rencontre avec Aldo Romano est liée au tournage du film que j'ai réalisé sur Michel Petrucciani en 1980 ' Lettre à Michel Pétrucciani '. Cela fait plus de 30 ans et depuis notre amitié n'a fait que se consolider autour e plusieurs collaborations musicales sur des films, des documentaires et pièces de théâtres, la dernière en date étant la musique de scène de ' Novecento ' la pièce d'Alessandro Baricco. C'est à partir de cette relation particulière et de toutes ces ventures musicales que nous avons partagé que je voudrais rendre hommage à l'un des plus grands musiciens de jazz de la scène européenne. Destiné à devenir maçon comme son père, Aldo Romano devient batteur de jazz un peu par hasard mais urtout pour échapper à la vie toute tracée de ces générations d'ouvriers italiens émigrés en France entre les deux guerres. Très jeune, Aldo Romano fréquente assidument un club de jazz de la rive gauche ; ' Le Chat qui pèche ' où se retrouvent outes les grandes figures de la musique Afro Américaine de passage à Paris. Entre deux sets il remplace le batteur attitré du club et très vite accompagne Don Cherry, Keith Jarett, Jacky McLean, Chet Baker et d'autres grands ' brûleurs '. Autodidacte omplet, Aldo n'a eu de cesse de participer à toutes les aventures innovantes du jazz en France en révélant entre autre le pianiste Michel Petrucciani et ces dernières années, en intégrant dans ses propres formations les étoiles montantes comme Baptiste Trotignon, Stefano Di Battista ou le jeune guitariste Brésilien Nelson Veras. Nous avons passé l'hiver dernier quelques jours ensemble sur l'île de Porquerolles, à relire le ' work in progress ' de son autobiographie (à paraître dans les mois ou les nnées à venir chez Gallimard). Aldo Romano y décrit avec beaucoup d'humour et d'émotion une France underground, et nous révèle les rencontres déterminantes qui ont orienté sa vie ; Pier Paolo Pasolini ou Claude Nougaro, des hommes qui ont alisé sa route des repères de la poésie et de l'insurrection. Au bout de ces quelques jours passés avec Aldo, à entendre se raconter par sa bouche l'histoire intime du jazz de ces cinquante dernières années, s'est imposée l'idée que le moment était enu, plus de 30 ans après notre première rencontre, de faire un film sur lui. Frank Cassentiou Duke Ellington

Jazz / Musique du monde
Genre : Documentaire
Durée : 00:52:12
Réalisateur : Frank Cassenti